Houat et Hoedic – Abbé J.M. DELALANDE

60,00 

Auteur : Abbé J.-M. Delalande
Titre : Houat et Hoedic, histoire, moeurs, productions naturelles de ces deux îles du Morbihan
Monographies des Villes & Villages de France
Éditeur : Res Universis
1993, réimpression de l’ouvrage paru en 1850
Format 14 X 20
134 pages

L’ouvrage de l’abbé Delalande, retrace l’histoire de deux îles du Morbihan, Houat et Hoëdic, à travers la géographie et l’étude des us et coutumes du cru, et est aussi le récit d’une expérience personnelle en milieu insulaire.

1 en stock

Ajouter à ma Wishlist
Ajouter à ma Wishlist
UGS : DL-1 Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Auteur : Abbé J.-M. Delalande
Titre : Houat et Hoedic, histoire, moeurs, productions naturelles de ces deux îles du Morbihan
Monographies des Villes & Villages de France
Éditeur : Res Universis
1993, réimpression de l’ouvrage paru en 1850
Format 14 X 20
134 pages

L’ouvrage de l’abbé Delalande, retrace l’histoire de deux îles du Morbihan, Houat et Hoëdic, à travers la géographie et l’étude des us et coutumes du cru, et est aussi le récit d’une expérience personnelle en milieu insulaire.

L’auteur évoque l’évolution des deux îles depuis l’époque de César, jusqu’au XIXe siècle où elles paraissaient former un véritable petit paradis « à la fois monarchique, constitutionnel, républicain et même communiste », régi par la seule loi en vigueur sur les îles, et dictée par la religion, comme en témoignent les grands noms évoqués par Delalande.

Il mentionne les différents personnages, tel saint Gildas qui, séjournant à Houat au VIe siècle, y introduisit les pêcheurs. L’abbé Delalande précise par ailleurs que les véritables monuments de ces îles, outre les dangereux récifs, sont les habitants, mi-pêcheurs mi-agriculteurs selon la saison, qui vivent en parfaite harmonie avec la nature ; ce qui fit dire à Ogée dans son « Dictionnaire de la Bretagne » que leurs maisons étaient des « cabanes de sauvages » ! Une nature toutefois soumise aux lois et aux transformations humaines comme le soulignent ces exemples : Vauban fortifia les deux îles en 1693 ; l’école, en tant qu’institution, date du début du XIXe siècle (les filles y allant le matin et les garçons le soir).

En bref, un fabuleux ouvrage d’histoire richement documenté, et une chronique sur la vie quotidienne des insulaires, à lire ou à relire, pour tous les amateurs de traditions locales.