Les rebelles de la Combattante 1939 – 1945 – Eddy FLORENTIN

9,00 

Auteur : Eddy FLORENTIN
Titre : Les rebelles de la Combattante 1939 – 1945
Éditeur : Flammarion, 1998
Edition originale
Dim. : 24,5 cm x 15,5 cm
710 pages

1 en stock

Ajouter à ma Wishlist
Ajouter à ma Wishlist
UGS : EDY-1 Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

Auteur : Eddy FLORENTIN
Titre : Les rebelles de la Combattante 1939 – 1945
Éditeur : Flammarion, 1998
Edition originale
Dim. : 24,5 cm x 15,5 cm
710 pages

Eddy Florentin, ancien Résistant et déporté, historien auteur de nombreux ouvrages sur la Bataille de Normandie – Stalingrad en Normandie, La Rückmarsch, Montgomery franchit la Seine, Le Havre 44 à feu et à sang-, a publié récemment Quand les alliés bombardaient la France.

« Mes frères d’armes du destroyer La Combattante, rebelles aux compromissions et à l’occupation de leur patrie par une armée allemande qui ne pouvait qu’asservir leur pays, ont pris tous les risques pour affronter, durant la Seconde Guerre Mondiale, interdits, frontières, prisons ou camps, mers ou océans, afin de rejoindre en Grande-Bretagne les Forces Navales Françaises Libres.

Ils furent quelque deux cents, venus de tous les horizons, qui formèrent l’équipage de ce bâtiment construit au Royaume-Uni et devenu français à son achèvement en décembre 1942. C’est au sein de la Royal Navy que ces marins, dans la discipline librement consentie des volontaires. qu’ils étaient, allaient faire en sorte que La Combattante mérite son nom et honore son pavillon.

Le matin du 6 juin 1944, pavillon à Croix de Lorraine à la vergue bâbord, ce navire fut en première ligne devant Courseulles. II y revint le 14 juin, amenant sur la terre de France le général De Gaulle venu saluer les populations tout juste libérées qui l’acclamèrent à Bayeux.

Eddy Florentin, que l’on connaît pour ses ouvrages sur le Débarquement et la Bataille de Normandie, s’est intéressé, au symbole de courage représenté par l’équipage de ce destroyer. II s’est entretenu avec la plupart des survivants, parmi lesquels des officiers dont certains devenus amiraux. Grâce à eux et à de nombreux documents, il reconstitue avec précision et d’une façon très vivante les itinéraires de tous les hommes qui ont bâti la gloire de ce navire. Il retrace leurs parcours aventureux, les heures exaltantes des opérations en Manche, pour arriver jusqu’à la nuit dramatique de février 1945, où La Combattante disparaît avec un tiers de son équipage.

Les Rebelles de la Combattante s’impose comme un livre de mémoire, comme un ouvrage de respect dédié au courage de marins qui n’ont jamais flanché.