Les Femmes dans l’Ouest au XIXème siècle 1800 – 1870 – Nicole VRAY

20,00 

Auteur : Nicole Vray
Titre : Les Femmes dans l’Ouest au XIXème siècle 1800 – 1870
Éditeur : Ouest France
Date de parution : juillet 1990
Dim. 23 x 15,3 x 1,9 cm
250 pages

1 en stock

Ajouter à ma Wishlist
Ajouter à ma Wishlist
UGS : NVR-1 Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Auteur : Nicole Vray
Titre : Les Femmes dans l’Ouest au XIXème siècle 1800 – 1870
Éditeur : Ouest France
Date de parution : juillet 1990
Dim. 23 x 15,3 x 1,9 cm
250 pages

——-

PRÉFACE

L’histoire sociale a beaucoup évolué depuis une quarantaine d’années. Longtemps parente pauvre par rapport à l’histoire politique, aux
divers sens du terme, elle a constitué le fer de lance de ce que l’on a improprement appelé la « nouvelle histoire ». S’appuyant sur l’histoire économique, puis sur la démographie historique et sur les tentatives pour élargir l’histoire des mentalités aux dimensions de l’histoire culturelle, l’histoire sociale triomphante des années 60 s’est alors confondue, ou presque, avec l’histoire tout court. Depuis, elle a quelque peu perdu de sa prépondérance devant le retour en force de la biographie et d’une histoire politique profondément renouvelée.

En même temps, l’histoire sociale a évolué et diversifié ses champs d’étude. Après les grandes monographies d’assise régionale, passant
au crible la totalité d’une société vivant à telle époque dans tel espace précisément défini (là province d’Ancien Régime, le département du XIXe siècle, par exemple), les historiens ont abordé l’étude de groupes sociaux particuliers entrepreneurs capitalistes, ouvriers de la grande industrie, instituteurs, médecins, etc., avec une attention partculière, peut-être, pour les marginaux, pauvres, prisonniers, galériens.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que se soit développée une histoire des femmes. Celle-ci, parfois militante au service d’un féminisme de combat, est le plus souvent la traduction de la volonté de réintroduire dans le champ de l’histoire une moitié de ses acteurs, évoquée jusque-là indirectement dans le sillage discret des hommes.